Bienvenue dans l'Univers Worlds Apart - Forum officiel

Tout sur le passé et l'actualité du groupe Worlds Apart
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 3:02 am

En (2005 ?), j'avais fait un topic sur Anne Rice car j'avais lu (et relu) toute sa chronique des vampires alors sortie en français.
Comme il est tout fait, ça serait bête d'en recommencer un entièrement, hein... lol
Je vais quand même vérifier que rien ne gêne dans mes archives Wink j'avais mis mes avis, je pense qu'ils n'ont pas trop changé, même si je n'ai pas lu ces tomes depuis un moment (j'ai saturé à force de les rererelire, mais je les relirai sûrement bientôt)
Bonne lecture ! cheers



Une série de books que j'apprécie énormément : ceux de Anne Rice, et + particulièrement la Chronique des vampires et les Nouveaux contes de vampires. Suit la Saga des sorcières Mayfair. Dans un style différent mais qui m'a moins plu (différence de style ? de contenu ? les 2 ?) les Infortunes de la Belle au bois dormant (je l'ai lue mais peu aimée, étant donné le style franchement SM qui ne me convient pas).

Je commencerai donc par mes vampires préférés.
Et d'abord la Chronique des vampires, qui regroupe 5 livres : Entretien avec un vampire, Lestat le vampire, La reine des damnés, Le voleur de corps, Memnoch le démon.


Entretien avec un vampire (1976) :

Résumé : De nos jours, à la Nouvelle-Orléans, un jeune homme a été convoqué dans l'obscurité d'une chambre d'hôtel pour écouter la plus étrange histoire qui soit. Tandis que tourne le magnétophone, son mystérieux interlocuteur raconte sa vie, sa vie de vampire.Comme l'interviewer, nous nous laissons subjuguer, fasciner et entraîner à travers les siècles dans un monde sensuel et terrifiant où l'atroce le dispute au sublime.

Mon avis : Je l'ai lu qu'une fois il y a + d'un an... De mémoire à long terme c'est un peu dur d'en dire +. Si vous voulez je donnerai + d'infos lorsque j'en aurai un exemplaire. Vous ne l'avez peut-être pas tous vu, mais reportez-vous au film éponyme. Même si bien entendu il ne traite pas tous les "détails" du livre (comment être totalement fidèle à un roman entier en 2h de vidéo ?) il suit bien les idées et thèmes principaux. L'histoire est respectée. Le livre est évidemment + développé, on comprend mieux certaines interactions entres des faits et des personnages, le lien entre Lestat et Armand & le Théâtre des vampires (inexistant dans le film, ne cherchez pas). Les relations entre Lestat (le magnifique) et Louis (le vampire humain) , Louis et Claudia (l'enfant vampire, la femme-poupée), Lestat et Claudia sont + étendues, on suit leurs évolutions, leurs retournements de situation, leurs dénouements pour certaines... 1 autre des personnages important, que l'on voit cependant peu à ce moment de la Chronique : Daniel, le journaliste. C'est aussi grâce à lui que l'histoire débute. De par son rôle il est peu présent... pour l'instant...

Voila pour ce dont j'ai pu me souvenir et trouver sur Entretien. Passons au suivant, celui que je commence tout juste à (re)lire actuellement. Je l'ai lui aussi lu il y a + d'1 an, et je viens de l'acquérir y'a peu (donc ici aussi veuillez excuser les lacunes potentielles...).


Lestat le vampire (1985) :

Résumé : Voici donc le 2è volet de la saga, Lestat se réveille après la nouvelle d'un roman dans lequel on parlerait de lui et de sa vie passée avec l'un de ses "enfants", Louis.Vampire impie qui ne croit ni en Dieu, ni au Diable, ivre d'amour et de sensualité, résolu à trouver les origines de ses semblables, Lestat se lance dans une quête effrénée. Cette quête commencera dans la France de Louis XV, période à laquelle il est devenu vampire, se continuera dans l'Egypte Ancienne où les origines du vampirisme tiennent lieu d'être avec l'histoire d'Akasha et Enkil racontée par un Enfant des Millénaires, Marius pour se terminer de nos jours à San Francisco où il est devenu chanteur de rock.
Lestat fait son autobiographie, pouvant s'expliquer ainsi sur ses actes passés, et lance ainsi un défi à tous les vampires.

Mon avis : Ce livre est important pour comprendre la Chronique, en cela qu'elle est basée sur Lestat principalement et que ce livre traite donc de Lestat tout du long. On comprend mieux sa personnalité, même si bien sûr on apprend pas mal sur lui dans Entretien et les suivants. Le book commence par sa vie humaine, poursuit par sa transformation, sa rencontre avec Marius (Marius de Romanus, l'homme sage posé et ouvert, résonnant depuis l'époque de la Grande Rome) qui sera le mentor de ce jeune vampire turbulent, pour arriver à un moment clé de la saga, où certains mythes et légendes seront portés à la lumière, et ce dans au moins 3 sens... Lestat le vampire montre bien comment Lestat de Lioncourt est devenu le vampire qu'il est (ou semble être...).


La reine des damnés (1988) :

Résumé : Le 3è me volet de la saga et la suite attendue de Lestat le Vampire qui nous laisse sur notre faim. Dans ce volet, Lestat n'est plus le seul héros de l'histoire et on découvre un nombre conséquent d'autres vampires pour la plupart du Premier Sang.De part le monde, tous les vampires ainsi que quelques mortels font tous des rêves étranges dans lesquels apparaissent des jumelles rousses et leur tragique destin. Quand Lestat devient chanteur de rock, les mortels lui font un triomphe, ne se doutant pas de la véracité de ses paroles alors que ses frères le considèrent comme un traître et sont décidés à le détruire. Il a également réveillé Akasha, la Reine des Damnés, Mère de tous les vampires.Elle commencera alors une épuration sanguinaire avec son "Prince des Ténèbres" visant à détruire tous les vampires afin de pouvoir régner sur les mortels.

Mon avis : Je l'ai lu et relu entre 2 et 4 fois... C'est le 1er livre de A.Rice que j'ai lu. J'avais vu Entretien en vidéo, mais ne savais pas que c'était tiré d'un livre et qu'il n'était pas sans suite. Merci Aude. En + je suis tombée amoureuse de la couverture de mon édition. (Je vais tenter de la scanner et d'apprendre à réduire la taille, car je la trouve pas sur le net alors que c'est la + belle). C'est là qu'a commencé ma folie dévorante qui s'est abattue sur mes (nos?) chers vampires.
Ici, plusieurs histoires, plusieurs vies, plusieurs non-vies sont racontées, se croisent, se défont, unies par un élément : Lestat, pour un début et un aboutissement : la Reine des Damnés... Les personnages déjà connus sont présents, et d'autres apparaissent : Maharet et Mekare (les jumelles rousses) , Gabrielle ( la mère bien aimée de Lestat), Jesse (jeune mortelle aux dispositions particulières), Khayman (l'immortel sans mémoire), David Talbot (érudit), Mael (l'homme du Nord), etc... Une apparition autrement importante (désolée si je me trompe de moment) : le Talamasca (Nous observons et sommes toujours là ; à suivre...)


Le voleur de corps (1992) :

Résumé : 4è volet de la saga, Lestat réalise le rêve de beaucoup de vampires : redevenir un mortel et pouvoir assister à un lever de soleil. Les vampires sont beaucoup moins nombreux mais Lestat reste toujours aussi impétueux et impulsif. A l'aube du nouveau millénaire, au cœur des jungles de néon de l'Amérique contemporaine ou dans l'immensité désolée du désert de Gobi, le doute le ronge, une obsession le tenaille : redevenir un mortel, regarder le soleil en face, regarder la mort en face. Bien que ce rêve lui semble inaccessible, un mystérieux inconnu lui prétend le contraire et veut échanger son corps contre celui de Lestat pour quelques heures.

Mon avis : Cela fait quelques mois que je l'ai lu (c'est + frais qu' Entretien). Mon 1er souvenir est que je l'ai moins apprécié que les précédents et suivants (avec aussi un peu Memnoch). Non que le livre soit écrit différemment, que l'histoire soit sans intérêt, mais j'ai trouvé la trame différente, trop différente. Je n'ai pas retrouvé le même esprit que dans les autres aventures de ces vampires (mis à part, je l'aurai peut-être apprécié, qui sait ? ). "Changer de corps, changer de vie. C’est un piège, Lestat le sait. Mais un piège irrésistible." Les rêves et phantasmes ne feraient-ils mieux parfois de rester tels quels ? Surtout lorsqu'on connait la témérité de Lestat.... Il est ici confronté à l'une de ses + dures épreuves, à l'amour, à l'humanité, à la vie.. et surtout à ses peurs...


Memnoch le démon (1993) :

Résumé : Ayant choisi l'un des gros bonnets de la drogue comme victime, Lestat tombe amoureux de sa fille Dora, une jeune prédicatrice aussi belle que charismatique, et part à la recherche de celle-ci dans les rues enneigées de New York.Sa passion pour cette jeune fille lui fait presque oublier qu'il est suivi par une étrange créature. Elle est d'autant plus étrange que cette créature prétend être le Diable et nécessite son aide.Pour le convaincre, celui qui préfère être appelé Memnoch va lui raconter la création de la Terre, des mortels et de sa rébellion contre Dieu.

Mon avis : C.f. mon avis sur le Voleur, du moins en partie. Lestat voie les idées sur le Bien et le Mal, Dieu,... et sa vision... bouleversées.Ici A.Rice ne traite pas du mal et du bien comme on pourrait s'y attendre, selon les "biens fondés de certaines morales"(...) Elle bouleverse un peu les idées reçues sur Dieu et son œuvre, le Diable aussi par la même occasion (si on peut encore le nommer ainsi suite à cet ouvrage). Je l'ai un peu moins apprécié que les autres, ici encore car il me semble qu'il s'écarte de la trame habituelle (et comme à mon avis cela fait le 2è de la sorte, à la suite, ca m'a semblé un peu lourd sur le coup, j'ai un peu trainé à le finir). Et il est aussi question du Bien, du Mal, de Dieu (bla bla bla) : je m'attendais aux idées d'hyper-religion, + pour l'organisation toute puissante, à tous les niveaux, au-dessus de la foi que me semble transpirer les U.S.A. (non je suis pas contre la religion, chacun fait ce qu'il veut + relisez bien la phrase ; fais-je de l'anti- américanisme primaire ? ça j'avoue que ca se peut toujours un peu). Bref. Tout comme le Voleur, il est intéressant, mais me semble déroutant par rapport à la Chronique, dont paraît-il il est le dernier tome.

Ainsi s'achève la 1ere partie, donc. Personnellement je n'en suis pas sûre. L'histoire de Lestat se poursuit, même si elle sommeille quelques temps (jeu de mot pour les connaisseurs, involontaire au départ). L'histoire des autres vampires (que je vous conterai bientôt, à moins que tous les membres actifs du forum me demandent sincèrement d'arrêter) suit la Chronique. Mais il est vrai que leurs vies (ou non-vies pour la plupart ah ah) semblent annexes à son tracé, qui n'oublions pas, a pour but Lestat de Lioncourt. (Qui dit annexe ne dis pas forcément inintéressant, bien au contraire...)

A suivre...

sources (ici et pour les messages suivants) : www.fnac.com ; www.lacrypte.net/ ; www.anywhereout.com/lectures/vampiresar.php

Actualisation : Aucune idée de si certains liens sont toujours valables !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 4:07 am

Ah Ah... j'avais enregistré la suite avec les (énormes et nombreuses) balises de l'ancien forum ou je ne sais quoi, je dois tout débroussailler... Idem pour les accents et caractères spéciaux rendus illisibles, désolée si certains m'échappent !


Voici la suite... dont la série s'intitule Nouveaux contes de vampires. À ce jour 7 nous sont contés. 6 me semblent poursuivre et/ou compléter la Chronique : Pandora, Armand le vampire, Merrick, le Sang et l'or, le Domaine Blackwood, Blood canticle ; et le restant à part, bien que l'esprit vampirique reste + ou - le même : Vittorio le vampire.
Certains livres restent dans la ligné des 1ers tomes de la Chronique, d'autres semblent décalés. Mon avis sur ce fait est qu'au début de la Chronique (et donc pour les histoires de certains non-morts des Nouveaux contes), A.Rice a peut-être voulu présenter les vampires, leur(s) monde(s), puis les faire évoluer, ce qui pourrait expliquer le "décalage" qui s'annonce au fil du temps.

Bien sûr, l'avis qui est donné est toujours le mien, sauf cas particuliers. Donc si vous trouvez matière à y redire, critiquer, compléter,...

Entrons dans le vif du sujet :


Pandora (1998) :

Résumé : Je suis un vampire. Depuis bientôt deux mille ans. Pourtant je me souviens, comme si c'était hier, de ma vie de mortelle, de mes fantasmes d'adolescente, de ma première rencontre avec Marius, de mon mari, de mes amants. Jamais je n'oublierai mes visites au temple d'Iris, les persécutions de ses adeptes, le début du cauchemar, les trahisons, les massacres... Mon père assassiné sous mes yeux. La fuite à Antioche. L'espoir d'une nouvelle vie. Et toujours les rêves. Rêves où je me repais de sang. Rêves à la fois troublants et terrifiants. Rêves prémonitoires.

Mon avis : reuhm... Comment dire... Je l'ai lu 1 ou 2 fois, mais cela doit bien faire un an. Donc comme précédemment veuillez excuser mes lacunes (je sais ça fait pas très sérieux :p)... Déjà, pour ceux que cela intéresserait, c'est le seul traitant principalement d'une femme il me semble bien que c'est le livre le + court que j'ai pu lire de A.Rice (318 pages en édition Pocket), les autres en faisant au moins 100 de +. Peut-être qu' elle est moins inspiré par les personnages féminins vampire? (ou peut-être pas). Il n'en reste pas moins que Pandora n'en reste pas moins intéressante et attachante, comme les autres vampires et humains associés. Son histoire est riche en événements, même si (de mémoire) certains passages semblent un peu lents/lourds, comme concernant le temple d'Isis, ou l'esclave/servant/amant Flavius. [notes perso : j'ai peut-être un problème avec la religion (c.f. mon avis sur Memnoch), et \ou à la période où j'ai lu Pandora je n'étais pas au mieux de ma forme] Il me semble me souvenir que les problèmes/drames/galères s'enchainent, et ce malgré des heureux moments bienvenus (heureusement pour Pandora). Étant donné qu'elle est agée de 2000 ans, Pandora nous fait traverser plusieurs époques et contrées différentes, ce que personnellement je trouve toujours intéressant. Bien sûr l'histoire de Pandora en elle-même est aussi intéressante !


Vittorio le vampire (?2000?) :

Résumé : Vittorio est un jeune noble qui partage son temps entre la Florence des Médicis et les terres de son père, dont le château domine la Toscane. Une existence dorée qui lui permet de bénéficier de tous les attraits de la Renaissance italienne, jusqu'au jour où sa famille est massacrée par une confrérie démoniaque. Vittorio lui-même ne devra sa survie qu'à l'intervention d'Ursula, une vampire d'une stupéfiante beauté. Dès lors, il n'aura de cesse de venger les siens. Parti à la recherche des démons pour les exterminer, il rencontre sur son chemin la guerre, les intrigues de cour et toutes sortes de mystères aussi bien sacrés que profanes. Mais attention : celui qui nous raconte cette étonnante histoire est aujourd'hui... un vampire ! Que s'est-il donc passé ? Comment l'amateur d'art qui dialoguait avec les anges, l'adolescent assoiffé de vengeance a-t-il succombé à la séduction de la nuit ?

Mon avis : J'ai ce livre. Je l'ai lu 1 fois et ai commencé à tenter de le lire, il y plusieurs mois de celé. [Pour les Nouveaux contes j'aurais peut-être du préciser ceux que j'ai lu récemment et non l'inverse...]. Vittorio parle bien de vampires, est écrit avec le style attirant de A.Rice, est + ou - dans le même esprit que ceux de la Chronique, mais ne cherchez pas de lien directs entre Vittorio et la Chronique ! On peut y trouver des liens, des sujets communs, tels qu'un jeune homme issu d'une haute famille, des faits/événements dramatiques, [le thème de l'Église via un monastère et des moines, mais je suis pas certaines de parler du bon livre, là... J'avais trouvé ce livre intéressant, comme la plupart des autres sur les vampires de A.Rice, peut-être un peu déroutant, seulement, car c'est le même esprit que pour Lestat et Compagnie, mais tout en étant différent (histoire, lieux, description, événements, certaines trames...). Mais à part ce détail, bon book une fois de + ^^.


Armand le vampire (?1998?) :

Résumé : Lestat, revenu de son exploration du ciel et des enfers racontée dans Memnoch, le démon, est plongé dans un profond coma. A son chevet, David Talbot, l'archiviste du Talamasca, devenu vampire à son tour, rencontre Armand et lui demande de raconter son histoire. Une histoire qui nous mène des steppes de la Russie, où il est enlevé par des marchands d'esclaves, à Constantinople et enfin à Venise où il est sauvé par Marius, un peintre qui vit avec faste et dont il ignore qu'il s'agit d'un vampire...Mais suite à un événement dramatique aux yeux d'Armand, commence alors pour lui une plongée dans un univers d'obscurantisme et de superstition, une errance de plusieurs siècles qui le conduit à Londres, Paris et enfin New York, où, grâce à deux enfants, Sybelle et Benji, et à la magie de la musique, il pourra enfin entrevoir une forme de rédemption.

Mon avis : Je l'ai lu en avril, donc ma mémoire devrait être + fraîche...Au départ, Armand ne veut pas raconter son histoire à David, mais ce dernier le convainc, et l'histoire commence....Armand raconte comme on pourrait le faire lorsqu'on a pas l'habitude de ce genre d'exercice, il hésite par moment, se reprend,... Ici encore il est un peu question de religion, mais après tout c'est normal, étant donné les époques, les lieux, les situations...Armand, comme d'autres vampires, a vécu un bon nombres d'événements dramatiques, mais A.Rice ne me semble pas se répéter pour autant. Le récit est toujours digne des 1ers tomes de la Chronique. Riche. Intéressant. Prenant. Et par l'histoire d'Armand, on en vient a rejoindre celle de Lestat, sa vie de jeune mortel puis de jeune immortel à Paris, ainsi que celle de Marius, homme/immortel de la Renaissance lorsqu'il recueille son jeune Amadeo. Conclusion : une fois de +, bon tome.


Merrick (2001) :

Résumé : Parente pauvre du clan des Mayfair, issue d'une branche afro-américaine de la famille, descendante de sorcières blanches qu'elle connaissait à peine, Merrick était venue voir, vingt ans plus tôt, le Talamasca, s'aventurant dans la maison mère de Louisiane pour dire : " J'ai entendu parler de vous et j'ai besoin de votre aide. Je vois des choses. Je sais parler avec les morts. " Or justement, aujourd'hui, quelqu'un a désespérément besoin de ce talent particulier : Louis de Pointe du Lac, qui sombre peu à peu dans la folie et la détresse, a appris que le fantôme de sa " fille ", la petite Claudia, ne parvient pas à trouver le repos.

Mon avis : J'ai fini de le relire il y a 1 mois 1/2, et je l'ai aussi bien apprécié que la 1ère fois. Ce livre est le 1er qui fait se rejoindre les contes de vampires et la saga des sorcières de A.Rice. Ce tome traite donc toujours du monde vampirique, mais aussi de la magie et sorcellerie vaudou, le lien entre ces deux "mondes" étant ici David, qui se trouve comme obligé de se remémorer ses souvenirs de mortel et de membre du Talamasca. Louis, + désespéré que jamais, souhaite une réponse qu'il ne devrait peut-être pas rechercher autant... Merrick, quand a elle, ne recherche pas vraiment son passé... c'est son passé qui la cherche... et la rejoint... Avant de commencer à le lire la 1ere fois, je ne savais qu'attendre de ce livre, j'appréhendais la façon dont A.Rice y reliait le monde vampirique au monde la sorcellerie. J'avais tort. Perso j'ai adoré. Si j'apprends que les tomes que je n'ai pas encore lu sont aussi bien construits, aussi riches en événements voire en rebondissements, aussi intéressants (on y apprend pas mal d'aspect de la magie vaudou, de la Nouvelle-Orléans [ville récurante chez A.Rice, sans jamais nous en lasser]...), je les lirai sans hésiter.


Le Sang et l'or (2001) :

Résumé : De tous les vampires imaginés par Anne Rice, Marius est sans doute le plus " civilisé ", le plus raffiné. Philosophe et artiste, mentor de Lestat et Armand qui, comparés à lui, font figure d'enfants turbulents, gardien d'Enkil et Akasha, il émane de lui une sorte de sagesse et de sérénité. Peut-êatre cela s'explique-t-il par le fait qu'il a été un témoin privilégié de la grandeur et de la décadence de l'Empire romain, assisté à l'épanouissement de Constantinople, puis découvert la Renaissance italienne. Mais quelqu'un de cette stature ne peut que se faire des ennemis. Car il y a aussi, parmi les vampires, des barbares, assoiffés de sang, qui commencent à se réclamer de Satan...

Mon avis : [en grande partie copié depuis la crypte.net, car c'est ce que je pense] "Le temps guérit toutes les blessures, à moins que, bien sûr, vous ne soyez un vampire. Les coupures peuvent guérir, les brûlures disparaissent, les membres rattachés, mais pour un "dieu du sang", les blessures du cœur restent ouvertes pour des siècles . Donc, cette fois, c'est au tour de Marius, le savant amoureux et souvent mentionné par Anne Rice. Nous avons déjà entendu une partie de son histoire dans les volumes précédents des Chroniques du Vampire, mais jamais de manière aussi complète et jamais de ses propres lèvres. Dans "Blood and Gold", Anne Rice nous parle de la vie et du caractère de Marius, le Solitaire, le Désillusionné, (pas réussi à "récupérer" un mot ici) , le vampire âgé de 2000 ans mais qui possède toute la conviction d'un homme mortel. Transformé dans sa Rome bien-aimée alors qu'il est à la perfection de sa vie, il est forcé de vivre dans la solitude en tant que gardien de la reine et du roi des vampires. Marius n'a jamais pardonné l'injustice de sa mort. Des milliers d'années plus tard, il bouillonne encore de tout ce qu'il a perdu. L'immortalité pour Marius est une bénédiction et une malédiction, il est le témoin de l'humanité avec tout ce qu'elle a de splendide et de beau. Il reste cependant incapable de s'engager dans une relation, de prendre part aux rapports humains. Les nouveaux lecteurs des Chroniques auraient peut-être souhaité un héros moins introspectif, mais les légions de fans dévoués de Anne Rice reconnaîtront "Blood and Gold" pour ce qu'il est: une chanson d'amour à Marius le Vagabond dont l'histoire révèle les complexités et les limites de l'existence éternelle." Ma conclusion : toujours aussi bon, même s'il y a quand même beaucoup de faits.


Le domaine Blackwood (2004) :

Résumé : Le domaine Blackwood n'est pas vraiment une habitation, mais autrefois il a eu la ferme ambition de devenir l'une des plus somptueuses demeures de la région, avec ses colonnades et ses salles de réception imposantes. Mais il aurait fallu des récoltes abondantes, transformer les marais du Démon du Sucre en terre exploitable... C'est là que vit Quinn Blackwood, hanté depuis sa naissance par un double maléfique, un esprit du monde des rêves auquel il ne peut échapper. Lorsque Quinn se voit transformé en vampire, bénéficiaire d'une immortalité qu'il n'avait jamais souhaitée et coupé de tout ce qui faisait sa vie, il s'aperçoit que son double est devenu encore plus vampirique et terrifiant qu'il pourra jamais l'être lui-même. Tandis que le récit nous conduit de son enfance au domaine Blackwood jusqu'à La Nouvelle-Orléans, de la Grèce antique à la Naples du dix-neuvième siècle, Quinn part à la recherche du légendaire vampire Lestat, qui, espère-t-il, l'aidera peut-être à échapper au spectre qui veut inexorablement l'entraîner vers les marais et leurs abominables secrets.

Mon avis : Je l'ai enfin lu il y a 2 ou 3 ans, car à l'époque j'attendais désespérément le poche qui n'était pas sorti. Entre temps rupture de stock du grand format. Puis quelques années + tard, la magie de la réédition. je peux vous dire que j'ai sauté dessus !! (sur le net, l'ancienne édition se vendait 80€ environ...)


Blood canticle (2005) :

Résumé : Anne Rice continue ses chroniques des vampires par un roman qui débute là où Blackwood Farm se terminait et raconte l'histoire de la quête de Lestat dans sa recherche de rédemption et de l'amour de Rowan Mayfair. Bienvenue de nouveau dans la ferme des Blackwood où vous allez retrouver de nombreux personnages provenant des deux mondes d'Anne Rice , les vampires et les sorcières: Mona Mayfair vient à la ferme des Blackwood pour mourir et entre de plein fouet dans le royaume des vampires.
Son oncle, Julien Mayfair, gardien de la famille, est bien déterminé à tourmenter Lestat pour ce qu'il a fait à Mona. Rowan Mayfair, brillante sorcère et neurochirurgien, se trouve dangereusement attiré par Lestat et ses pouvoirs. Son mari, Michael Curry, héros de la saga Mayfair, demande de l'aideà Lestat pour soigner la folie passagère de son épouse. Ash Templeton, le taltos de 5000 ans, qui a emporté avec lui l'enfant de Mona. Et Patsy, une chanteuse de Country, qui vient venger la mort de son fils, Quinn Blackwood. Ce livre est centré sur le personnage de Lestat, poursuivant sa transformation débutée dans Mennoch le démon. Il lutte avec ses pouvoirs de vampire en rêvant de pureté et d'amour. Il sauve le fantôme de Patsy, découvre le mystère du Taltos et décide du destin de sa bien aimée Rowan Mayfair....

Mon avis : Toujours pas lu. Mais peut-être bien à venir. faut que je vois où en est la sortie poche.

Dernières notes : en visitant d'autres sites, je me rends compte que j'avais peut-être bien raison de penser que certains tomes des Nouveaux contes devrait figurer dans les Chroniques... D'autres sites découpent la saga des vampires autrement... M'enfin, c'est fait, et puis chacun son avis... Si vous lisez ou avez lu quelques uns de ces livres (voir tous qui sait), libre à vous de mettre votre version en ligne Wink ...
Et bonne lecture à vous, pour les intéressés ! Wink


Retour au présent : je crois que je viens de passer 1h ou presque à rectifier cette partie... Je ne veux plus jamais voir un accent codé de ma vie !!!

Sinon, je pense que d'autres sont sortis depuis. Je ne me suis plus vraiment tenue au courant. Je verrai dans les prochains jours pour éditer/rallonger avec les résumés des potentiels nouveaux tomes !
Revenir en haut Aller en bas
sof-cooper
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 43236
Age : 35
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 7:42 am

Ah!!! Tu sais que je t'aime toi!!! Entretien avec un vampire!!! Un de mes premiers films avec des vampires!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sof76.skyblog.com
Fayrianna
Moderatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 3477
Age : 35
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 11:29 am

Oui mais sof je te l'avais déjà dit, le film n'a rien à voir avec le livre ... Enfin si la trame de fond mais je trouve Louis moins pleureur dans le bouquin par rapport au film où c'est sans cesse " BOUBOU je suis un méchant vampire " Ca va deux secondes !!! On a donné avec Angel lol

Moi perso j'ai tout lu de la série vampire. Je n'ai pas encore commencé la série sur les sorcières qu'elle a écrite. Faudrait que j'y pense un jour. Mais je dirai quand même une chose ANNE RICE est 'lune des meilleure auteur de Science Fiction qui m'a été donné de lire.

_________________


My lovely Jaejoong:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voyelle
Moderatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 80041
Age : 38
Localisation : Abécédaire
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 4:34 pm

Alors Merci Renata pour ton topic et promis j'ai tout lu!!!
Moi je connais Anne Rice de nom et aussi parce que je pense que des amis la lisent ou l'ont lu, enfin m'en ont sûrement parler je pense!
Pour ma part, j'ai vu le film "Entretien avec un vampire" mais me rappelle pas de l'histoire! Je me souviens des acteurs et d'ailleurs sans eux, je ne l'aurais jamais regardé!!!
Désolé Renata, je ne lirai pas ces bouquins là qui m'ont l'air bien compliqué pour moi qui n'y connait rien sur rien aux vampires!! De plus, je n'ai jamais été tenté par cet univers là!!
Est-ce parce que je cauchemardais sur Dracula toutes les nuits quand j'avais 8 ans que ça m'a refroidi? Je ne sais pas mais en tout cas, ça ne m'attire toujours pas!!!!!!!
Cependant, j'ai appris des trucs comme qu'il y avait une suite à "Entretien avec un Vampire" grâce à toi, je n'en savais rien, juste que c'était tiré d'un livre que plein de personnes de ma famille avaient lu avant le film!!

_________________
 ❤ Vous gravez dans nos coeurs nos meilleurs souvenirs 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 6:57 pm

Citation :
Tu sais que je t'aime toi!!!
Embarassed Rhoooo Sof c'est trop zentiiiil !!!! lol
Citation :
Ca va deux secondes !!! On a donné avec Angel
C'est vrai que pour ça, ça me donne parfois envie de secouer un peu Louis lol
Citation :
ANNE RICE est l'une des meilleure auteur de Science Fiction qui m'a été donné de lire.
Je suis d'accord avec toi Fayrianna. Elle a vraiment SON univers à part. Quand même parfois assez sombre et quelques fois "glauque" lol, mais vu la bio que j'avais lu sur elle il y a quelques années, je crois comprendre que ça reflète assez sa personnalité.

@ Vio, merci de m'avoir lu aussi !! Very Happy Et contente de t'avoir fait découvrir les Chroniques !
Citation :
Désolé Renata, je ne lirai pas ces bouquins là
Pourquoi "désolée" ?? Depuis doit-on s'excuser d'avoir des goûts différents ??
Citation :
m'ont l'air bien compliqué pour moi qui n'y connait rien sur rien aux vampires!
En quoi ne rien connaître sur un sujet empêche de le découvrir ? (quitte à ne pas aimer/finir le livre lol) Et sincèrement Vio, il y a plusieurs "écoles/courants" de vampires. Même si on retrouve des points communs dans la façon de les traiter de tel ou tel auteur, beaucoup de détails peuvent différer d'un livre à un autre Wink
Mais j'ai bien compris que c'est avant tout le sujet ne lui-même qui ne t'intéresse pas, j'avais juste envie de raconter mon avis sur ta citation
Revenir en haut Aller en bas
Voyelle
Moderatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 80041
Age : 38
Localisation : Abécédaire
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 7:21 pm

lol! Tu es comme De Gaulles tu m'as parfaitement comprise!!!!!!!!! Et je t'en remercie!
Non pas que je m'excuse de nos goûts différents, ce serait triste sinon, mais pour le fait que tu t'aies donné du mal et que ton optimisme ne me suffit pas à me lancer dedans!
Cependant j'aime l'idée de l'échange de points de vue...enfin là c'est plus particulier car je ne les ai pas lues!!

_________________
 ❤ Vous gravez dans nos coeurs nos meilleurs souvenirs 
Revenir en haut Aller en bas
Fayrianna
Moderatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 3477
Age : 35
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 11:11 pm

En faite Renata ... Euh comment dire çà, est ce que tu as lu de Anne Rice, les infortunes de la Belle au bois Dormant ? Je te demande ça parce que si la lecture érotique ne te fait pas peur, c'est un livre à lire au moins une fois dans sa vie. C'est ma tante qui me l'avait fait lire à l'époque et du au de mes 16 ans, alors que je n'étais pas prude pour deux ronds pourtant ... J'avoue que ca m'avait un peu choqué au début puis au final c'est vraiment sympa à lire ^^

_________________


My lovely Jaejoong:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voyelle
Moderatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 80041
Age : 38
Localisation : Abécédaire
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 11:12 pm

Eh bée dites-donc!!!!!! On parle érotique?!!!! Y en a qui vont rougir!!!
Pas mal ta signature Fayrianna!!!

_________________
 ❤ Vous gravez dans nos coeurs nos meilleurs souvenirs 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   Mer 11 Mai 2011, 11:43 pm

Fayrianna (je me doute que ut n'as pas tout lu ou retenu mon pavé hein, c'est pour te répondre Wink ) :
Citation :
les Infortunes de la Belle au bois dormant (je l'ai lue mais peu aimée, étant donné le style franchement SM qui ne me convient pas).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anne Rice et ses vampires (et sorcières) (écrit en 2005)
» Anne Sofie von Otter
» Paysage d'Hiver et le Bal des Vampires
» Histoires de vampires
» Les chevaliers d'Emeraude, de Anne Robillard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'Univers Worlds Apart - Forum officiel  :: Le coin des fans :: Télévision/Cinéma/Livres :: Vos livres/Vos auteurs-
Sauter vers: